Les ondes électromagnétiques


Médium des ondes gravitationnelles et électromagnétiques

Le débat sur l'existence d'un médium support des ondes électromagnétiques semble avoir été tranché définitivement.
Pourtant, des ondes sans support c'est tout a fait extraordinaire quand on sait que la définition d'une onde est "une vibration qui se propage dans un support". En 1905 la position d'Albert Einstein concernant l'absence d'éther luminifère avait provoqué de grands remous dans le monde scientifique qui ont duré longtemps. Ce sont les succès de sa théorie et plus encore ceux de la relativité générale qui en sont venus à bout, mais très longtemps après.

Il est vrai que l'expérience de Michelson et Morley qui devait détecter le mouvement de la Terre dans l'éther luminifère réputé immobile n'avait rie, trouvé de significatif. c'est la plus célèbre expérience ratée. Mais vu d'aujourd'hui, après la découverte des Galaxies il y a 100 ans, il devient évidement que l'éther luminifère ne pouvait être le référentiel du système solaire. L'Antiquité croyait que la Terre était le centre du monde, le XIXe siècle a cru que c'était le soleil.

Le fait que l'éther accompagne la Terre dans son mouvement autour du soleil parait tellement absurde que le plus simple finalement est de supprimer l'éther.

Il semble que très peu de gens sachent qu'Albert Einstein a changé d'avis en 19016 quand il a vu que son équation de la relativité générale conduisait à l'apparition d'ondes gravitationnelles dans certains cas. En 1920 dans son discours de Leyde, il a rétablit l'éther en prenant le "nouvel éther" d'Hendrik Lorentz auquel il a ôté la dernière propriété physique qui était l'immobilité. La relativité restreinte impose le mouvement à l'éther. Un mouvement incompréhensible puisqu'il doit s'adapter à celui de la Terre mais aussi à celui des autres planètes et même à tous les référentiels en mouvement pour respecter l'invariance de la vitesse de la lumière..

Ce n'est donc pas aller contre Albert Einstein que de proposer une explication au comportement de ce "nouvel éther" au lieu de dire qu'il n'existe pas. De plus avec cette hypothèse la vitesse de la lumière reste un invariant dans tous les référentiels liés à la masse dominante du lieu. Sur Terre, le référentiel de la Terre, sur Mars celui de Mars, etc.